Accueil / Projets / Logipôle du centre hospitalier de Nouméa

Logipôle du centre hospitalier de Nouméa

Previous
Next

mission concours lauréat – Base loi MOP+EXE+HQE+SSI+OPC
type construction neuve
maître d’ouvrage CHT Nouvelle Calédonie
maître d’oeuvre Soproner BET mandataire, Jean de Giacinto architecte, CoCo Architecture, Philippe Jarcet architecte, Dyma Santé, AC2R, CIEL, ESI
date 2010/2015
surface 10 835m²
prix 25M€ HT
lieu Koutio (98)

Dans le cadre de son projet d’établissement, le Centre Hospitalier Territorial de Nouvelle-Calédonie a décidé de regrouper l’ensemble de ses activités sur un nouveau site à Koutio.

Les activités logistiques nécessaires pour le pôle médical sont concentrées dans un Logipôle, bâtiment relié au futur hôpital par une galerie souterraine. Le programme est composé de programme distinct : une cuisine centrale produisant 4 300 repas/jour, un magasin, une lingerie et une pharmacie, auxquels viennent s’adjoindre les bureaux et locaux communs. Ces programmes sont reliés entre eux et au pôle hospitalier par un système AGV (véhicules à guidage automatique).

Compte tenu de la topographie du site, l’enjeu principal a été de travailler une insertion douce du projet, en jouant avec la pente pour ne pas altérer la qualité des vues. Six enjeux ont été relevés et traités pour rendre le projet architectural efficace et efficient : la lisibilité et la fonctionnalité du bâtiment, l’optimisation des flux et des surfaces, l’évolutivité, le confort hygrothermique, la simplicité de maintenance et la qualité de l’éclairage naturel.

Ainsi, le bâtiment s’organise en quatre bandes, chacune correspondant aux éléments de programme, ce qui renforce la lisibilité du projet. Cette disposition permet à la fois un apport de lumière au coeur des programmes, mais également la possible l’évolution du bâtiment. Les flux ont été optimisés en respectant le principe de marche en avant : une façade livraisons côté boulevard urbain dessert les programmes, qui traitent la marchandise avant de l’envoyer au pôle hospitalier via la galerie souterraine en fond de parcelle.

La conception a été menée de front avec une réflexion sur la Haute Qualité Environnementale du projet. Ainsi, la végétalisation de la toiture permet d’optimiser le confort hygrothermique, de retenir les eaux de pluie, d’apporter de l’inertie, tout en participant à l’insertion paysagère du bâtiment.