Accueil / Projets / Restructuration et extension du lycée français d’Alger

Restructuration et extension du lycée français d’Alger

Previous
Next

mission concours
statut concours
maître d’ouvrage AEFE
maître d’oeuvre CoCo architecture mandataire, A. Chibane architecte, TPFI
date 2016
surface 3050m² neuf + 2800m² rénovés
prix 6.7M€ HT
lieu Alger (Algérie)

programme réorganisation des accès, des flux dans l’établissement, création de 17 classes de collège et de lycée, d’une salle polyvalente, extension de la restauration et de l’administration.

 

Le lycée français d’Alger est un établissement d’enseignement de qualité, très prisé, qui fait face à un déficit de locaux, d’organisation et de sécurité. Pour faire face à ces lacunes, le projet proposé clarifie les espaces accessibles à chaque type de public, en créant un coeur dédié aux élèves, isolé des espaces visiteurs et logistiques par une salle polyvalente qui forme un filtre. Cet ensemble bâti est l’espace de rencontre entre le monde clos des élèves et l’extérieur, accessible d’un côté comme de l’autre.

L’intervention minimise les interventions sur le bâti existant et qui fonctionne bien, pour réaliser un investissement juste. Les bâtiments dédiés aux élèves s’articulent logiquement autour d’un espace extérieur de cour et de jardin. Pour éviter la mise en place de clôtures, les bâtiments sont utilisés comme limite. Les équipements clés que sont la vie scolaire, la salle polyvalente, l’entrée, marquent le lycée par une architecture particulière, animée par sa toiture en origami. Cette toiture apporte une rupture dans la ligne d’horizon des bâtiments du lycée, mais aussi des jeux de matière visibles et des plafonds colorés.

La dimension bioclimatique est une base de la conception, avec des solutions classiques, qui ont fait leurs preuves. L’adaptation au contexte climatique méditerranéen passe notamment par des bâtiments ayant une forte inertie, la protection des parois verticales et horizontales de la montée en température par des débords de toit, des surtoitures, ou des toitures végétales, la généralisation de la ventilation naturelle traversante…