Accueil / Projets / Caserne d'Aurelle transformée en collège

Caserne d’Aurelle transformée en collège

Previous
Next

mission concours – Base loi MOP
type réhabilitation
maître d’ouvrage Conseil Général des Bouches du Rhône
maître d’œuvre CoCo architecture mandataire, Jean de Giacinto, Dodeman architecte du patrimoine, Alto, Alto step, GBA&Co, Khephren ingénierie, Sigma acoustique, SPI, Atelier Roberta
date 2019
surface 6665 m2
prix 20M€HT
lieu Marseille (13)

programme Réhabilitation des bâtiments de la caserne d’Aurelle, au pied du fort Saint-Jean, en salles de classe, cantine, locaux administratifs et logements. Construction d’un gymnase et d’une salle polyvalente dans la cour.

En interaction avec le port, le MUCEM et le Fort Saint-Jean, le nouveau collège Gaston Defferre situé en lisière Sud du Fort d’Entrecasteaux, s’inscrit dans une démarche urbaine de dialogue entre architecture patrimoniale et architecture contemporaine.

Le projet s’intègre dans son environnement exceptionnel et développe des technologies innovantes. Son architecture est considérée comme un formidable outil pédagogique, à travers lequel les élèves peuvent comprendre les enjeux liés à une conception bioclimatique. Nous avons développé une architecture respectueuse du site mettant en scène un savoir technique et des innovations technologiques.

Les corps de bâtiments existants, le gymnase semi-enterré, le préau revêtu de toile textile et les aménagements extérieurs paysagers sont articulés autour de la cour de récréation. Véritable cœur de l’établissement, cet espace récréatif, occupe aujourd’hui la place de l’ancienne cour d’arme. L’objectif du projet est de préserver la mémoire du lieu. L’histoire du lieu perdurera grâce à la composition géométrique des bâtiments préservés et le point de vue sans obstacles visuels sur cette cour centrale notamment grâce à l’édification d’un pôle sportif semi-enterré.

L’ancienne place d’arme se situe à la rencontre de deux paysages singuliers : celui de la caserne, orthogonal, et celui du fort, composé de murs en pierre fortifiés, de roche naturelle et de végétation méditerranéenne. Les nouveaux aménagements de platanes le long du bâtiment principal ainsi que le long du gymnase referment la composition autour de l’ancienne place d’arme. L’ancienne cour d’honneur est restituée aux espaces récréatifs et de nouveaux îlots de plantations viennent agrémenter la composition paysagère du projet pour offrir une surface ombragée où les élèves pourront se retrouver.

La vue depuis l’entrée de l’établissement est complétement dégagée : cette vision panoramique permet de restituer le lien historique entre l’ancienne place d’arme et le Fort d’Entrecasteaux.
Le projet tire parti de l’organisation spatiale cartésienne et militaire de l’ancienne caserne. L’implantation du nouveau gymnase semi-enterré s’intègre dans la composition orthogonale des volumes bâtis existants pour renforcer la position centrale de la cour de récréation.

Positionnée le long des deux pavillons d’entrée, du bâtiment d’enseignement s’inspire des espaces semi-couverts du milieu méditerranéen et de l’architecture portuaire. Un lieu de fraîcheur et de rencontre, sa couverture étanche et protectrice en toile de couleur claire permet le développement d’un microclimat. La composition des toiles inclinées permet la circulation naturelle de l’air et la projection d’un jeu d’ombre et de lumière singulier.

Le projet magnifie la restructuration des bâtiments existants. Les extensions sont relatives à la construction de l’équipement sportif et culturel et au hall d’entrée localisé devant le pavillon 1. L’ensemble des bâtiments existants est restauré et les deux pavillons d’entrée profitent d’une surélévation. Cette nouvelle strate construite se réfère à l’architecture de l’attique des bâtiments de caserne.