Accueil / Projets / Maison de la Narbonnaise

Maison de la Narbonnaise

Previous
Next

mission concours lauréat, base loi MOP + sceno
maître d’ouvrage ville de Narbonne
maître d’œuvre CoCo architecture mandataire, Texus architectes, Atelier Nao, OTCE, Us&Co, Base paysage, la fabrique créative
date 2018-2022
surface 3600m²
prix 5.8M€ HT
lieu Narbonne (11)

programme réhabilitation d’une halle en musée et atelier de charpente marine, création de bureaux pour le parc naturel régional, création d’un parc de découverte dans les marais

Le domaine du Grand Castelou a déjà connu plusieurs vies, lisibles sur le site. Depuis l’époque romaine, dont on trouve des vestiges de quais et de barques, il a été asséché par des canaux pour cultiver la vigne, on y a bâti le chai, le château, puis il a été délaissé par les exploitations agricoles pour reprendre son état sauvage.
Son histoire est intimement liée à l’évolution de la salinité des sols, qui modifie le paysage et témoigne de la précarité des équilibres écologiques. L’élévation du niveau de la mer et la forte inondabilité du site en fait un chantier exemplaire de construction en milieu à risque. La thématique du changement, portée par cette histoire du site, est mise en scène dans le projet architectural et paysager.

Les aménagements paysagers sont composés de « satellites » en bois qui forment un parcours pédagogique dans les marais. Ils permettent l’observation de la faune ornithologique et l’immersion dans la vie des canaux. Une tour d’observation offre une vue sur l’immensité de ce paysage semi aquatique.

Le projet architectural met en valeur l’histoire du Grand Castelou, tout en redéfinissant les usages des bâtiments et l’imbrication des fonctions demandée au programme :
-Le Castelou, emblème du site, construit comme vitrine pour la vente du vin, redevient l’entrée du domaine par lequel arrivent les visiteurs. Il abrite les locaux pédagogiques du Parc.
-La grande halle monumentale, témoin du travail de la vigne à grande échelle, se transforme en écrin pour loger l’atelier de charpente marine et exposer les bateaux en construction ou en rénovation, dans son grand volume laissé brut. Le circuit de visite du centre d’interprétation offre des clés pour comprendre la conception et la construction de la charpente navale traditionnelle, appuyé par les transparences vers l’atelier en activité.
-Le bâtiment neuf, surélevé pour échapper aux inondations, accueille l’entrée du musée et les bureaux du parc naturel régional. Il ouvre sur un belvédère qui permet d’embrasser la vue sur le paysage lointain.

Ce bâtiment est construit intégralement en bois (mur, plancher, bardage), issu des forêts de la montagne noire au Nord de L’Aude. Le bois brulé fait écho au travail des tonneliers, il vient habiller de manière pérenne le bâtiment. Comme l’eau qui entoure le site, le bardage en bois brulé offre une texture changeante, qui reflète le paysage et offre différentes lectures selon la météo et l’orientation.

La création de la maison de la Narbonnaise permet à ce lieu de devenir un point d’attraction touristique, dont les qualités patrimoniales et paysagères sont rendues visibles et lisibles.