Accueil / Projets / Lycée du Mont Dore

Lycée du Mont Dore

Previous
Next

mission concours
type construction neuve
maître d’ouvrage ministère de l’éducation nationale
maître d’oeuvre CoCo architecture mandataire, Jean de Giacinto architecte, Cayrol architecte, Ginger Soproner, BASE, CIEL, ES2, AC2R, Sigma Acoustique
date 2012
surface 8 940m²
prix 29,8M€ HT
lieu Mont Dore (Nouvelle Calédonie)

Dans le cadre de son développement, la commune du Mont Dore, 2ème ville de Nouvelle Calédonie, lance un programme de construction d’équipements, dont ce nouveau lycée qui doit prendre place sur un espace naturel partiellement sur le déclin. L’établissement doit accueillir 600 élèves répartis en 30 divisions ainsi que 100 jeunes au sein d’un «internat de la réussite».
Ainsi, l’enjeu principal a été l’implantation, afin de préserver un maximum de mangrove, de conserver la transparence hydraulique tout en s’implantant hors aléa d’inondations, de s’ouvrir sur le boulevard, de proposer des espaces fonctionnels, d’offrir des cours agréables et protégées. L’architecture de l’ensemble est issue des contraintes climatiques: vents, fortes chaleurs, pluies, course solaire. Ainsi, les bâtiments sont tous orientés Nord/Sud, pour faciliter la protection solaire et profiter des vents dominants pour la ventilation. Ils sont implantés les uns par rapport aux autres de manière à utiliser le potentiel aéraulique du site, créer des cours ombragées, limiter l’emprise sur le terrain.
Les bâtiments non climatisés sont positionnés dans des zones calmes, tandis que les locaux rafraîchis, dont les fenêtres restent fermées, peuvent servir de tampon, particulièrement par rapport au bruit de la route. Toutes les circulations, dont la rue centrale, sont couvertes, pour offrir des parcours ombragés et à l’abri des intempéries. Chaque local est ouvert sur ses deux façades longues, pour permettre la ventilation traversante, à travers des menuiseries de type jalousies, dont l’utilisation est généralisée pour les locaux non climatisés du lycée. Les ombrières protègent les coursives du rayonnement direct, habillent et caractérisent les façades. Côté boulevard, les locaux collectifs marquent le boulevard de leurs trois grands bow-window en léger porte-à-faux sur la noue paysagée.