Accueil / Projets / Un centre d'activités pour développer le village

Un centre d’activités pour développer le village

Previous
Next

mission Base loi MOP
type construction neuve
maître d’ouvrage commune d’Asprières
maître d’oeuvre CoCo architecture mandataire, Hugues Tournier architecte, GETUDE, BIM B
date 2016-2019
surface 440m2
prix 1,2M€ HT
lieu Asprières (12)

programme développement du village par la création d’un centre municipal d’activités (maison de santé, commerces, espace de co-working)

Le projet de Centre d’Activité d’Asprières née d’un constat : le centre-bourg, établi sur le site de l’ancienne ville médiévale, est en fort déclin démographique. (1 hab./maison en moyenne). Le développement récent du village s’est concentré sur deux lotissements proches, en faible connexion avec le bourg ancien. La grande majorité des néo-habitants ne travaillant pas sur la commune, l’école est le seul lien à la convergence des 3 quartiers. Ce centre de gravité, positionné à l’entrée de la fortification médiévale est en réalité à l’état de friche, mi agricole, mi artisanale. Elle mérite une requalification.

De ce constat né un projet d’urbanisme, à proximité de l’école, un pôle attractif, à plusieurs entrées, afin de « recoudre » les trois entités actuellement distinctes, de créer activités et circulations, afin d’irriguer aussi bien lotissements que bourg ancien. Projet d’urbanisme, proposant un lieu central, calme, bien aménagé, avec des circulations douces, protégé de la circulation importante et dangereuse de la D994 (en particulier pour les enfants de l’école), c’est aussi un projet économique, de services et culturel. Ce projet est pensé en plusieurs phases, commençant par la création du centre multi-activités, des aménagements et mobilités, puis la construction d’un EHPAD, enfin la création de services et commerces de proximités.

Le programme du centre d’activités d’Asprières mélangeait un certain nombre d’usages : la Poste, une bibliothèque, un espace de co-working, un pôle médical, une cantine et un pôle petite enfance. Ces halles dégagent un espace central, avec une liberté d’aménagement possible et répondent à l’évolutivité des usages qui s’y déploient. La halle évoque “la grange” où la charpente est apparente en campagne. C’est sur ce principe, composé de deux toitures soutenues par des portiques rythmant la façade que le centre multi-activités d’Asprières est construit. Pour ne pas déroger à cette ambiance vernaculaire, pour permettre aux lieux de communiquer, aux acteurs de s’associer, des transparences sont créées entre les différents espaces.

L’enveloppe des bâtiments est volontairement très vitrée, invitant les utilisateurs à prolonger leurs usages à l’extérieurs, bien que protégés par débords de toit. Construits comme de véritables halles, les volumes génèrent par leur implantation et leurs ouvertures des extérieurs collectifs appropriables. Ils sont en lien étroits avec l’aménagement du projet global, cantine connectée à un potager, assises et arbres plantés proches des espaces de connexion, accès créés dans le prolongement des cheminements, etc.
A travers ce projet nous avons apprécier nous confronter aux problématiques d’entrée de bourg, de mitage, de mobilités, et d’attractivité.

Crédits photo : Edouard Decam